AEHDCNA.FR

 
  • AEHDCNA

La lettre du Président aux adhérents et riverains proches de l'aéroport


Comme beaucoup d’entre nous, vous êtes excédés par les vols de formation rafale venant fortement amplifier , depuis le 08 avril, les nuisances déjà importantes du trafic aérien commercial en croissance constante.


Ne pensez pas que nous restons inactifs !

Nous multiplions les interventions auprès des instances politiques locales ainsi qu’à l’adresse de l’autorité de contrôle des nuisances des aéroports accompagné d’un recueil de doléances formulées par les riverains mécontents.

Continuez à exprimer votre mécontentement auprès de l’aéroport, géré à majorité par l’état et les collectivités locales, donc responsables de cette décision inepte de faire évoluer des avions de guerre dans un espace fortement urbanisé, avec des groupes scolaires, crèches ... alors que l’organisation mondiale de la santé vient de baisser les niveaux de bruit en milieu urbain , suite aux conséquences néfastes sur la santé des personnes vivant à proximité des aéroports  (pour rappel les risques d’accidents cardiaques et AVC sont multipliés par cinq dans les zones proches des aéroports!).

Lors des réunions de consultations, nos propositions afin de réduire les nuisances sont systématiquement rejetées sous prétexte quelles sont trop chères, mais les instances aéroportuaires n’hésitent pas à investir 140 millions d’euros dans l’agrandissement de parkings routiers et halls d’aérogare alors que l’aéroport est déjà desservi par des bus et qu’en 2021 viendra s’ajouter une liaison par tram et BHNS !


Certains pays européens, devant l’accroissement inconsidéré du trafic aérien prennent des initiatives (taxe sur le kérosène entre autres), afin d’en limiter la croissance ;


Nos propositions

Nous demandons:

  • Que les deux pistes soient maintenues opérationnelles et utilisées en fonction de l’orientation et la puissance du vent, ce qui est un gage de sécurité d’une part ainsi qu’une répartition des nuisances entre les communes voisines de l’aéroport, lequel  profite à l’ensemble de la métropole;

  • Une application stricte des procédures moindre bruit, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui et sanctions pour les contrevenants ;

  • Le prolongement du taxiway jusqu’au seuil de piste 05, afin que cette dernière soit utilisée dans toute sa longueur.

Lors de la dernière réunion en Préfecture, les responsables de la société Dassault nous ont confirmé que les vols rafale s’effectueraient du lundi après midi au vendredi matin ; or , vendredi 19 avril à 16h16, un rafale se présentait au break sur la piste 11, active ce jour là !


Nous préparons une manifestation pacifique dans le but de sensibiliser davantage nos voisins et amis sur les dangers qui guettent notre capital santé et notre qualité de vie;

Nous sommes des citoyens responsables qui voulons simplement attirer l’attention des hauts responsables, auteurs de décisions prises dans des locaux feutrés et bien insonorisés et qui sont plus sensibilisés par l’intérêt économique de l’aéroport que par la santé de ses riverains!


Adressez vos plaintes au 05 56 34 67 00 (répondeur enregistreur) ou par mail : info@bordeaux.aeroport.fr