AEHDCNA.FR

NOS DIX PRINCIPALES REVENDICATIONS

  1. Arrêt immédiat de l'ouverture de nouvelles lignes ou de toute mesure pouvant augmenter le nombre de mouvements;

  2. Utilisation exceptionnelle de la piste 05 (nord-est) au décollage, uniquement dans le cas de vent de nord-est supérieur à 5 nœuds;

  3. Décollage en bout de piste de tous les avions sur toutes les pistes;

  4. Application stricte des procédures de moindre bruit et mise en œuvre de sanctions dissuasives;

  5. Retrait définitif du projet de suppression de la piste 11/29 nord-ouest/sud-ouest;

  6. Retrait définitif de projet de construction d'une nouvelle piste parallèle à la 5/23 nord-est/sud-ouest;

  7. Suppression des vols de nuit;

  8. Mise en conformité des stations de mesure de bruit avec la norme ISO 20906;

  9. Application aux avions militaires du Plan d'Exposition au bruit (PEB-PGS);

  10. Réduction du trafic aérien en cas de pic de pollution.

 

LES NUISANCES

LE BRUIT

LES CARTES DE BRUIT

Pour une vision détaillée du PEB et du PGS, aller sur Géoportail et indiquer dans la zone de recherche "aeroport international de Bordeaux" puis indiquez à nouveau PGS ou PEB.

PRINCIPES

Les cartes d'exposition au bruit (PEB/PGS) de chaque aéroport sont établies par calcul à l'aide d'un modèle mathématique traitant un certain nombre d'hypothèses (type d'avion, nombre d'avions, croissance du trafic, trajectoire, altitude, topographie, météo, etc...). Elles sont calculées sur 24h et exprimées en décibels moyens corrigés (jour-soirée-nuit) avec pondération A: Le LDEN.

Pour l'aéroport de Mérignac, le bruit est mesuré en continu par des micros en 6 points:

  • Eysines (deux stations);

  • Le Haillan;

  • Martignas;

  • Saint Jean d'Illac;

  • Pessac.

Chaque station est équipée de capteurs météo pour valider les mesures de bruit. Lors des passages des avions, le système d'aquisition des mesures de bruit identifie les valeurs instantanées maximales atteintes (Lamax, une seconde, pondération A); elles sont comptabilisées: ce sont celles-ci qui sont diffusées sur le bulletin trimestriel de l'aéroport.

Voir la carte des stations de mesure du bruit.

OBSERVATIONS DE L'AEHDCNA

  • Ces valeurs instantanées maximales (1 sec) ne renseignent en rien sur la connaissance du bruit moyen sur 24h mesuré au niveau de la station, donc si l'on est bon ou mauvais par rapport aux prévisions théoriques moyennes du PEB et du PGS.

  • Les incertitudes liées à chacun des paramètres d'entrée du modèle mathématique devraient de plus amener l'aéroport à estimer au final une marge d'erreur au sol de la cartographie du PGS: 10 mètres, 100 mètres ? 200 mètres ? ...? Ceci est à rajouter à la nécessité d'une actualisation urgente des cartes PEB-PGS (2004) au regard de l'augmentation du trafic aérien: la demande est en cours auprès des mairies concernées.

  • Le bulletin trimestriel de l'aéroport n'associe pas ces valeurs instantanées maximales avec des valeurs limites d'exposition . Pour information, il existe, par niveau de bruit, une durée maximale d'exposition au bruit (Voir le tableau des valeurs limites d'exposition au bruit). Dans un souci de Santé Publique, ceci doit être pris en compte pour les avions militaires dont le niveau sonore très élevé dépasse les 95 décibels (105 décibels mesurés par l'AEHDCNA à la Morandière). Difficulté: ces relevés ne sont pas diffusés sous le couvert d'un secret-défense injustifé mais pratique (demande en cours envoyée à la préfecture). Le prochain relevé du second trimestre 2019 devrait être "exotique" (vols Rafales Qataris).

  • Actuellement, le réseau de mesure de bruit, bien que validé par les autorités, nous apparaît comme non homogène et critiquable si l'on se réfère à lla norme ISO 20906 (Surveillance automatique des aéronefs au voisinage des aéroports). Ceci aggrave encore davantage la nature et la qualité de l'information diffusée au Public.
    L'AEHDCNA a fait des propositions d'amélioration et souhaite que les mesures de bruit moyen et maximal soient réalisées par un organisme accrédité et indépendant.

 

CONTACTER L'ASSOCIATION

 

LE POURQUOI DE L'EXISTENCE DE L'ASSOCIATION

L'AEHDCNA a été créée en 2001 au Haillan suite aux nuisances causées par l'augmentation du trafic aérien.

  • Conséquence de l'augmentation constante du trafic et de l'utilisation préférentielle de la piste "05/23", celle qui passe au dessus des commune situées au Nord-Est de la métropole, fusion en 2012 avec les riverains d'Eysines;

  • Mêmes causes mêmes effets: aujourd'hui les habitants de Bruges, Mérignac et Saint Médard en Jalles rejoignent l'association.